Bonsaï : un amour littéraire

1

1 septembre 2013 par Julie Curien

Bonsaï

Dans son premier roman Bonsaï, l’écrivain chilien Alejandro Zambra (1975 – ) écrit l’amour et la vanité.

Au début, on croit à une histoire d’amour passionnelle, fusionnelle. Puis l’être aimé est sublimé en… livre, en… bonsaï, qu’il faut entretenir au-delà des souvenirs.

« Les années passaient, et la seule personne qui ne changeait pas était la fille de son livre. »

Yasunari Kawabata

Une œuvre brève et étrange, dont se dégage un brin de poésie et une certaine pensée sur l’existence humaine.

Publicités

Une réflexion sur “Bonsaï : un amour littéraire

  1. jacobaudrey dit :

    Cela donne envie de plonger dans ce livre…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Auteur de ce blog : Julie Curien
Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution 3.0 non transposé.

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 600 autres abonnés

Mon profil sur Babelio.com
Vimeo
%d blogueurs aiment cette page :