Rendez-vous à Venise

Poster un commentaire

27 septembre 2013 par Julie Curien

Aujourd’hui, je vous propose un parcours latino-américain de la biennale d’art contemporain 2013 à Venise, en plusieurs étapes :

→ Départ minéral avec Roger Caillois

« Dans la pierre, […] l’image, chaque image est fixée comme si l’épaisseur du minéral conservait la nuée, la flamme ou la cascade à tous les instants de sa métamorphose kaléidoscopique. Chacun d’eux, témoin immortel, est enregistré pour longtemps : pour toujours, à l’échelle de la brève saison humaine. » Roger Caillois dans L’écriture des pierres

Roger Caillois (1913-1978), sociologue français, ayant vécu en Argentine pendant la seconde guerre mondiale, a largement contribué à faire connaître en France la littérature sud-américaine : Jorge Luis Borges, Neruda, Asturias… Mais saviez-vous que l’homme collectionnait les pierres ? Dans les Giardini sont exposées des pièces magnifiques d’Amérique latine et d’ailleurs, dont voici quelques clichés :

→ Plongée aquatique par Alfredo Jaar

Catastrophe, Venise se retrouve submergée par l’eau bourbe ! Mais de la boue… émerge Venise… de nouveau. Dans le pavillon chilien, c’est l’espace de la biennale qui est représenté, par une maquette, et compris dans cette installation spectaculaire, dont le mécanisme se répète sans cesse. Venise apparaît ainsi comme une cité-fantôme, lieu de mémoire, métaphore d’un art évolutif qui renaît de ses cendres.

Pavillon Chili

image © designboom

→ Journal de bord par José Antonio Suárez Londoño

Kafka - diary

On continue avec un carnet de voyages : sur le principe d’ «a sketch per day», cet artiste colombien, né en 1955, couche ici en images ce que lui inspire Kafka, dans un carnet de notes dessinées méticuleusement, dont chaque page est présentée comme une carte retournée lors d’une partie solitaire, dans le cadre de l’exposition Il Palazzo enciclopedico. Nota Bene : José Antonio Suárez Londoño a réalisé à ce jour 64 autres journaux consacrés à autant d’écrivains différents, avec lesquels il entre aussi en conversation !

→ L’art fou d’Arthur Bispo Da Rosario !

Pour clôturer ce voyage artistique en beauté, je vous propose un séjour chez les fous, à Rio de Janeiro, en compagnie d’Arthur Bispo da Rosario (1911-1989). Ce dernier, complètement autodidacte, aurait connu une révélation mystique lui confiant la mission de réaliser l’inventaire de l’univers et de son quotidien… Ironie du sort : cette révélation le rend à la fois artiste… et fou ! C’est en tant que pensionnaire d’un hôpital psychiatrique, Colônia Juliano Moreira, refusant tout médicament, qu’il s’attelle en effet à son magnifique œuvre-catalogue.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Auteur de ce blog : Julie Curien
Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution 3.0 non transposé.

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 600 autres abonnés

Mon profil sur Babelio.com
Vimeo
%d blogueurs aiment cette page :