Ometepe : histoires vivantes à regarder

2

14 février 2014 par Julie Curien

Ometepe : l’île aux deux volcans et aux milles histoires est une bande dessinée onirique & fantas(ma)tique, de Luciano Saracino & Javier de Isusi, traduite de l’espagnol par Alejandra Carrasco Rahal et éditée par Rackham. Couleur terre, couleur peau, elle narre les vagabondages et conversations d’un gringo avec la nature & les gens du cru.

Ometepe - couverture

Il fut une époque où les histoires vivaient libres sur la face de la terre.
Où que l’on se tourne, il y avait une histoire vivante à regarder. Car les choses se produisaient sans que l’on se soucie particulièrement des concepts rigides de « possible » et d’ « impossible » […].
C’était un bien joli monde.
Mais un jour tout cela changea. Nous ne savons pas exactement pourquoi ni quand. Fut-ce à cause d’une pomme, d’une guerre mondiale, de l’arrivée de la télévision, des universités… ?
Toujours est-il que la plupart des choses intéressantes furent bannies, éradiquées et reléguées dans la sphère de la fiction. Autrement dit : « ICI n’existe que le possible. Le reste n’y étant plus, nous le racontons. Le reste est dans les contes, dans les films et les livres. Mais pas ICI. »
Encerclée par la réalité, la fantaisie est depuis un certain temps confinée à l’intérieur de son enceinte… Excepté à certains endroits déterminés… et encore, pas pour tout le monde.

Happy few, donc, qui ouvrez ce livre d’images et de langages dont l’héroïne est une île préservée « où les histoires ont réussi à demeurer en vie », l’ « un de ces lieux où la frontière entre le réel et l’impossible semble inexistante » !

Ometepe est la grande île située au milieu du lac Cocilbolca (également nommé Grand Lac Nicaragua). Elle s’étend sur 276 kilomètres carrés et ce sont en réalité deux seins de femme émergeant des profondeurs. L’un est le volcan Maderas, l’autre, le Concepcion.

Une île née de la poitrine d’une dame, au creux de laquelle le passant prend nécessairement ses désirs pour des réalités, à condition qu’il ne prenne rien de ce qui lui est offert au Charco Verde…

surtout pas cette charmante jeune femme bien pourvue se baignant nue,

ni cette autre visitée de nuit par un prétendant fantomatique qui s’amuse à lui dessiner des fleurs sur le bidou,

encore moins l’étrangère aux seins plats synonymes de dégâts !

La tentation grimpant, il peut, hardi poète, lui arriver de conter fleurette à une belle fille attachée à son pays… mais, alors, gare aux mal(éf)ices des êtres aux mille yeux & oreilles qui peuplent ce lieu envoûtant : car, in fine, ici, dans cet univers empreint de mythologie, dragons verts et sorciers ont presque toujours le dernier mot – à moins que ce ne soit l’autochtone, qui vous raconte une histoire…

Pour feuilleter cette merveille, rendez-vous sur le site de l’éditeur ^^

Publicités

2 réflexions sur “Ometepe : histoires vivantes à regarder

  1. Délicieuse illustration d’une île sauvage et enchanteresse qui, on l’espère, le demeurera si on peut éviter que ne se construise un aéroport (on en parle sérieusement) sur cette île du bout du monde.

  2. Seb dit :

    Ah l’île d’Ometepe, sûrement l’endroit d’Amérique centrale que nous avons préféré ! Je serais bien curieux de feuilleter ce bouquin pour me replonger dans l’ambiance si particulière de l’île.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Auteur de ce blog : Julie Curien
Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution 3.0 non transposé.

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 600 autres abonnés

Mon profil sur Babelio.com
Vimeo
%d blogueurs aiment cette page :